Posts filed under ‘Beauté’

Acide hyaluronique et poids moléculaire

Hydratation de la peauLe soleil estival a procuré à votre peau un joli bronzage qui booste le moral et vous donne indiscutablement une bonne mine. C’est l’air épanoui de retour des vacances que l’on aimerait prolonger le plus longtemps possible, physiquement comme psychologiquement. La clé pour prolonger le bronzage est d’hydrater la peau, d’autant plus que les rayons UV et les bains de mer l’ont desséchée. C’est donc pour moi l’occasion de vous reparler d’acide hyaluronique, cette molécule au pouvoir hydratant et repulpant, en faisant particulièrement la lumière sur l’efficacité de l’acide hyaluronique, en fonction de son poids moléculaire. Certaines marques de compléments alimentaires (qui jouent la confusion avec les seringues injectables) prétendent que « l’efficacité de l’acide hyaluronique augmente avec sa taille moléculaire ». D’autres qu’un acide hyaluronique de faible poids moléculaire permet une assimilation optimale pour l’organisme. Comment s’y retrouver au milieu d’arguments contradictoires ? Explications et démentis :

L’acide hyaluronique est un polymère de disaccharides, constitué de sous-unités identiques, comme une chaîne de plusieurs maillons. Le poids moléculaire indique la longueur de la chaîne qui est la somme totale du poids de chaque maillon. Plus il y a de maillons, plus la chaîne est longue et plus son poids est élevé. Selon la taille de ses molécules, il va pouvoir pénétrer plus ou moins profondément dans la peau.

L’acide hyaluronique dit « natif » dans les tissus, autrement dit celui que nous avons naturellement dans l’organisme, a un poids moléculaire de 2,5 à 10 millions de daltons. Dans les laboratoires, lors de la fabrication des produits de soin, les formulateurs peuvent choisir cette taille au moment où ils synthétisent les molécules. Il est possible d’arrêter la réaction « d’enchaînement » des maillons quand on le souhaite ; dans l’autre sens, on peut partir d’une très grosse molécule, qu’on coupe petit a petit pour en réduire la taille et on arrête la réaction quand on a la taille voulue.

* L’utilisation d’acide hyaluronique de haut poids moléculaire (grosses molécules) permet d’agir à la  surface de l’épiderme, avec un effet lissant et repulpant immédiat, atténuant ainsi les micro-reliefs et les ridules. Il va former un film à la surface de la peau, comme un coussinet rempli d’eau, qui va maintenir l’hydratation de la peau et avoir un effet tenseur.

Les grosses molécules peuvent aussi être coupées par des enzymes naturellement présentes dans la peau, les transformant en petites unités de taille suffisamment petite pour pénétrer. La molécule est donc absorbée par un autre moyen ; c’est la voie des chylomicrons. C’est par exemple le cas des protéines qui ne pénètrent pas immédiatement mais forment un film a la surface de la peau ; ce film est ensuite dégradé libérant les acides aminés qui, eux, pénètrent pour aller nourrir la cellule. Il s’agit d’un effet en profondeur retardé.

Des études prouvent que même de forts poids moléculaires passent la barrière intestinale et permettent d’observer une augmentation notable du taux dans le plasma sanguin. Des molécules d’un poids allant jusqu’à 500 000 daltons ont ainsi montré une absorption identique à des molécules de faible poids (5000 daltons).

* L’utilisation d’un acide hyaluronique de bas poids moléculaire va pénétrer bien plus loin dans la peau, lui redonner son taux d’hydratation maximal et la regonfler de l’intérieur.

Vous l’aurez donc compris, les 2 sont assimilables à leur niveau par l’organisme et offrent une action complémentaire, une plus superficielle jouant tout de même comme « coup d’éclat » et une plus profonde, restaurant les niveaux hydriques.

L’acide hyaluronique que Natucert a sélectionné est de poids moléculaire moyen et avec des molécules de tailles variées pour bénéficier en synergie des 2 effets cités ci-dessus. Il permet donc d’agir à différents niveaux dans la peau (en surface et en profondeur) et d’assurer à la fois une hydratation longue durée et un effet tenseur et « repulpant » très efficace.

Acide Hyaluronique natucert

Disponible en pilulier de 30 capsules

Publicités

23 août 2012 at 8:42 Laisser un commentaire

Les céramides à la rescousse des cheveux abîmés

Même si cette perte est naturelle, il peut être bénéfique de consommer des compléments alimentaires pour la minimiser et pour prendre soin de vos cheveux. Nous faisons aujourd’hui le point sur les céramides naturels de blé et leurs propriétés sur les cheveux et les ongles.

Les céramides sont des lipides que l’on retrouve dans le ciment intercellulaire et qui sont largement impliqués dans l’hydratation de la peau et la protection des cheveux auxquels ils assurent une certaine imperméabilité et une meilleure cohésion des cellules de la fibre capillaire. Ils aident à restaurer les cheveux abîmés par les colorations, les brushing fréquents, le soleil, le vent … ainsi qu’à stimuler la repousse.

En bref, ils sont essentiels pour la fonction de barrière capillaire et cutanée : protection contre les agressions extérieures. Ils peuvent être qualifiés d’embellisseurs et de réparateurs des cheveux et des ongles.

Il existe des céramides  synthétiques et des céramides d’origine végétale.

Les céramides naturels de blé Lipowheat® sont un extrait breveté et titré, donc un gage de qualité. Ils proviennent d’un blé sélectionné pour sa teneur en lipides et garanti non OGM.

Le 18 octobre 2007, le comité scientifique de la Société Française des Antioxydants a décerné pour le produit Lipowheat® le Prix Ingrédient Nutrition et Beauté. Ce prix récompense Lipowheat® non seulement pour son originalité mais aussi pour la qualité des études cliniques et son potentiel d’utilisation en cosmétique et en nutricosmétique.

Découvrez vite le seul complément alimentaire sur le marché qui contienne ce brevet unique !

complément alimentaire cheveux et ongles

4 septembre 2011 at 11:23 2 commentaires

Un complément alimentaire pour une belle peau … Natucert lève le voile sur l’ACIDE HYALURONIQUE !

Mieux comprendre ce qu’est l’ACIDE HYALURONIQUE

Acide Hyaluronique par-ci, acide hyaluronique par-là … on entend beaucoup parler de cet ingrédient dans la médecine anti-âge et articulaire. La dermatologie a contribué à augmenter sa notoriété avec le nombre croissant d’injections d’acide hyaluronique. Mais au juste, qu’est-ce c’est ?

L’acide hyaluronique ou hyaluronane est une macro molécule. C’est une substance vitreuse et transparente. L’organisme humain produit naturellement de l’acide hyaluronique. Nous en avons une petite quantité (6 à 7 grammes) répartie dans tous les tissus du corps, notamment dans la peau, les muscles, l’humeur vitrée de l’oeil. Sa concentration est particulièrement élevée dans les articulations, le liquide articulaire et le cartilage. En vieillissant, notre quantité d’Acide Hyaluronique naturel diminue. On estime qu’à 50 ans il ne nous reste plus que 50% de notre capital d’acide hyaluronique. Son poids moléculaire est mesuré en daltons.  Il peut varier, selon le type d’acide hyaluronique, entre 500 000 et 90 millions de daltons.

Les méthodes de fabrication

Il en existe deux différentes :

– La première est d’origine animale puisque l’acide hyaluronique est issu de la crête des coqs, après broyage, traitement chimique et purification. Cependant, ce procédé est aujourd’hui presque abandonné.

– La deuxième est la fermentation bactérienne cultivée sur substrat qui permet de sécréter des filaments d’Acide Hyaluronique. Ce procédé plus récent génère de l’acide hyaluronique purifié à faible teneur en résidus protéiques. L’acide hyaluronique issu de cette méthode est souvent dit « d’origine végétale ».

Poids moléculaire et efficacité

Actuellement, aucune étude n’a établi de rapport entre le poids moléculaire d’un acide hyaluronique et son efficacité. Il semble que son action soit différente selon le poids moléculaire. Les molécules de bas poids moléculaire seraient absorbées plus vite ; les molécules de haut poids moléculaire seraient moins bien absorbées ou plus tardivement ou sur une période plus longue. Des études prouvent néanmoins que même de forts poids moléculaires passent la barrière intestinale. Des molécules d’un poids allant jusqu’à 500 000 daltons ont ainsi montré une absorption identique à des molécules de faible poids (5000 daltons) car la molécule est absorbée par un autre moyen : la voie des chylomicrons qui opère une fragmentation de la grosse molécule en plus petites.

 Acide Hyaluronique et peau

Il est essentiel pour la peau puisque c’est un capteur d’eau ; son pouvoir hydratant vient de ses propriétés hygroscopiques (il peut retenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau), c’est-à-dire sa capacité à retenir les molécules d’eau à la surface de la peau qui retrouve ainsi plus de fraîcheur et de vitalité. L’acide hyaluronique va permettre de restaurer et maintenir un bon niveau d’hydratation de la peau, ce qui en fait un actif de choix pour les peaux sèches et déshydratées. Il joue aussi un rôle capital pour la jeunesse des tissus car il participe à la fabrication du collagène et de l’élastine. Son pouvoir volumateur naturel en fait un excellent repulpeur du visage.

L’acide hyaluronique est notamment utilisé en cosmétique où il va agir au niveau de l’épiderme (couche superficielle de la peau). Il s’utilise aussi sous forme d’injections intradermiques dans les techniques de comblement des rides et ridules, en chirurgie ophtalmique et articulaire.

Acide Hyaluronique et articulations

Grâce à son action lubrifiante et d’amortisseur de chocs, il joue un rôle majeur dans la viscosité et l’élasticité du liquide synovial où baignent nos articulations. D’ailleurs, en cas d’arthrose, on constate une baisse de la concentration d’acide hyaluronique dans le liquide articulaire ainsi qu’une diminution de son poids moléculaire, ce qui a pour effet de favoriser les lésions du cartilage.

Des injections intra-articulaires d’acide hyaluronique permettent d’améliorer le liquide articulaire et de lui rendre ses propriétés visco-élastiques. Cette technique se pratique beaucoup dans les cas d’arthrose, tout particulièrement au niveau du genou. On appelle cela la visco-supplémentation.

L’Acide Hyaluronique en complément alimentaire : quelle efficacité ?

Les capsules d’acide hyaluronique sont un moyen simple et sans douleur de restaurer le niveau d’hydratation de la peau et donc de ralentir son vieillissement. Elles n’agissent pas seulement au niveau du visage mais bel et bien au niveau du corps entier. L’activité enzymatique au niveau de l’intestin grêle va permettre à l’acide hyaluronique de passer la barrière intestinale et de se rendre sur ses sites d’action : la peau et les articulations. Pas de risque de phénomène de rétention d’eau car l’eau dont le corps n’aura plus besoin sera éliminée par les voies naturelles.

La présentation sous la forme d’une capsule molle (et non sec comme un comprimé) permet d’intégrer la substance active (l’acide hyaluronique) dans un support huileux, ce qui, d’une part,  favorise une biodisponibilité optimale mais, d’autre part, constitue une méthode de conservation connue depuis la nuit des temps apportant la garantie d’une préservation longue durée des substances actives, et ce à température ambiante. Nul besoin de conserver le produit au frais, à plus forte raison lorsque l’on réalise que l’acide hyaluronique que notre organisme produit naturellement est à la température du corps, soit 37° environ.

Découvrez le complément alimentaire Natucert à fort dosage en Acide Hyaluronique

Autres articles sur l’Acide Hyaluronique et la peau :

Acide Hyaluronique et poids moléculaire

Prendre soin de sa peau en fonction de son type

 

10 mai 2011 at 7:28 Laisser un commentaire

L’astaxanthine pour bien préparer sa peau au soleil

Bonjour à tous,

Eh oui, comme vous le savez les beaux jours arrivent. Avec eux, nos envies de bronzer commencent à se manifester. Entre plage, terrasses de cafés, jeux d’extérieur, tous les moyens sont bons pour profiter d’un tête à tête avec le soleil.

« C’est celui qui aura la peau la plus caramel qui sera le plus courtisé par les femmes cet été »  me confiait Jonathan, 30 ans, tout sourire. Nul doute qu’à ce petit jeu, c’est celui qui aura le mieux préparé sa peau à l’exposition qui pourra véritablement se vanter d’un bronzage rapide, de qualité et surtout durable.

Pour cela voici nos astuces et conseils. Prenez en note et bonne bronzette !!!

Bien préparer sa peau en vue de s’exposer au soleil est une nécessité. Espérer un bronzage naturel, rapide et durable nécessite en amont quelques réflexes simples et utiles. Nos connaissances et notre expertise nous permettent de distinguer plusieurs moyens naturels pour favoriser une préparation optimale de la peau aux expositions futures.

Nous exploitons à ce jour pour nos compléments alimentaires, une micro algue d’eau douce appelée HAEMATOCOCCUS PLUVIALIS. En voici les caractéristiques et quelques informations importantes.

  Il s’agit d’une micro-algue de couleur verte qui produit durant ses périodes végétatives un pigment rouge appelé Astaxanthine. L’Astaxanthine est un antioxydant très puissant qui renforce le métabolisme, le système digestif et immunitaire.

Cet actif naturel protège la peau et les yeux mais aide aussi les muscles à récupérer après les efforts. On la retrouve fréquemment dans les dépôts d’eau stagnante mais en quantité d’autant plus importante  dans l’haematococcus pluvialis. Elle agit sur le corps entier et ralentit le processus de vieillissement des cellules et des tissus. Elle est capable de neutraliser les radicaux libres générés par les rayons UV. Les caroténoïdes tels que l’Astaxanthine se trouvent ainsi dans les tissus directement exposés au soleil tels que la peau et les yeux.

De ce fait une cure d’au moins un mois d’Astaxanthine aide à préparer la peau et les yeux au soleil et a une action préventive contre les effets nocifs des rayons ultra-violets : dessèchement de la peau, apparition de ridules et de tâches brunes, accélération du vieillissement cutané. Enfin cette substance active participe au maintien d’un hâle durable et de qualité.

A cette occasion l’équipe NATUCERT est heureuse de vous proposer un produit correspondant à cette attente. Notre complément alimentaire « Solaire » parfaitement dosé en substance active (Astaxanthine) vous permettra de préparer votre peau et vos yeux aux expositions tout en les protégeant efficacement des effets néfastes des ultras violets (vieillissement des cellules et éruptions cutanées).

Pour toute personne qui souhaite en savoir plus au sujet de notre produit, rendez-vous à l’adresse suivante :

http://bit.ly/iHS0J8

L’utilisation de ce produit ne dispense nullement l’application régulière d’une crème solaire pendant la durée de l’exposition. Eviter les expositions prolongées, notamment en milieu de journée.

Le saviez-vous????? 

Pourquoi les crevettes et les flamands sont roses ?

Parce que les crevettes consomment des algues et planctons riches en Astaxanthine et qu’elles stockent le colorant de cette substance dans leur coquille et leur donne cet aspect extérieur  rouge/rose. A leur tour les flamants se nourrissent de crevettes et autres petits crustacés et eux aussi stockent l’Astaxanthine dans leur peaux et tissus graisseux. C’est pour cela que certains poissons (saumon, truite) et autres flamants sont roses ou rouges.

A très bientôt !!!!!!!

Natucert

29 avril 2011 at 9:23 1 commentaire


Calendrier

janvier 2019
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Posts by Month

Posts by Category


%d blogueurs aiment cette page :