Pourquoi choisir la levure de riz rouge ?

27 novembre 2012 at 1:45 2 commentaires

Un article paru au mois de décembre dans un magazine consommateurs bien connu lance un véritable plaidoyer à charge sur la levure de riz rouge dans les compléments alimentaires. Cet article affirme que les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge seraient au mieux inutiles, au pire dangereux.

Il est étonnant que des compléments alimentaires « inutiles » fidélisent tant de consommateurs, bilans sanguins à l’appui.

Alors que l’EFSA (European Food Safety Authority) a établi une liste drastique d’allégations de santé positives sur les substances entrant dans la composition des compléments alimentaires, la levure de riz rouge (Monascus Purpureus) en a obtenu une officielle : «  La monacoline K de la levure de riz rouge contribue au maintien d’une cholestérolémie normale », cette allégation ne pouvant être utilisée que pour une denrée alimentaire qui garantit une consommation journalière de 10 mg de monacoline K de levure de riz rouge. L’allégation peut être utilisée si le consommateur est informé que l’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 10 mg de monacoline K provenant de préparations de levure de riz rouge fermentée. »

La liste des allégations santé autorisées est parue au Journal Officiel de l’Union Européenne le 16 mai 2012. Si l’EFSA, si rigoureuse dans son approche des compléments alimentaires, valide une allégation positive sur la levure de riz rouge et son action sur le maintien d’une cholestérolémie normale, il est très étonnant d’entendre parler d’inutilité …. L’EFSA validerait donc des produits « inutiles » …

Quelle est la compétence scientifique du magazine pour estimer que 30 mg de monacoline K est la dose requise pour « avoir un véritable effet », alors que l’EFSA, autorité officielle référente en la matière ne dépasse pas 10 mg ??

Parlons maintenant des « dangers » de la levure de riz rouge. Ceux-ci viendraient de :

  • une quantité de monacoline K (dont le nom commercial est la « lovastatine ») supérieure à 10 mg dans 2 compléments alimentaires testés par le magazine sur un total de 10 testés.

La monacoline K constitue la substance active de la levure de riz rouge. Il est donc absolument normal que la levure de riz rouge en contienne, sinon cela reviendrait à vendre une poudre sans principe actif, une  « poudre de perlimpinpin » ! Cela ne signifie nullement qu’un produit chimique médicamenteux (la lovastatine) est ajouté à la levure de riz rouge. C’est son composé naturel. L’article joue sur les mots. Une levure de riz rouge sans monacoline K (=lovastatine) serait un placebo !

  • ‚  la présence de toxines, « potentiellement dangereuses pour les reins » dans 2 compléments alimentaires testés, sur un total de 10 produits testés (le nombre de levures de riz rouge à la vente en pharmacies et parapharmacies est bien plus important).

La citrinine est une mycotoxine (toxine produite par certaines levures) découverte en 1951 sur du riz jaune pouvant provoquer une insuffisance rénale chez l’animal.

Chaque lot fabriqué de notre levure de riz rouge est assorti d’un certificat d’analyses comportant une analyse de l’aflatoxine B1 et de la citrinine. Le seuil de détection pour l’aflatoxine B1 est de 5 µg/kg : notre produit est conforme. Le seuil de détection pour la citrinine est de 0.05ppm : notre produit est conforme.

  •  ƒ des étiquetages ne mentionnant pas les contre-indications et effets indésirables de la levure de riz rouge. Les mentions obligatoires à tout complément alimentaire figurent sur nos étiquettes.

Lancer un complément alimentaire sur le marché n’est pas si simple que l’on veut bien faire croire : il est obligatoire pour tout laboratoire qui veut lancer un complément alimentaire sur le marché de déposer un dossier auprès de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). Celle-ci peut l’autoriser, le refuser, ou demander d’apporter des modifications à la formule ou à l’étiquetage. Les étiquetages doivent se conformer strictement aux recommandations et allégations publiées par l’EFSA qui contrôle strictement les compléments alimentaires. Les laboratoires peuvent être inspectés à tout moment par la DGCCRF, dans le cadre de la protection des consommateurs.

En ce qui concerne les effets indésirables possibles de la levure de riz rouge sur les muscles : la monacoline K est une statine naturelle et, de même que les statines de synthèse des médicaments, peut entraîner des douleurs ou raideurs musculaires. C’est la raison pour laquelle il est fortement conseillé d’associer à la prise de levure de riz rouge du coenzyme Q10, une molécule énergétique naturellement présente dans l’organisme. En effet, la consommation de statines entraîne une baisse du niveau de Q10 dans l’organisme. En prendre en supplément permet donc de compenser cette baisse et d’éviter les raideurs et/ou douleurs musculaires propres aux statines, celles de la levure de riz rouge comme celles des médicaments de synthèse. Notre formule propose justement une association de levure de riz rouge et de coenzyme Q10 pour ne pas avoir à multiplier les prises de gélules.

Pour finir, la conclusion de l’article paru est que les compléments alimentaires contenant moins de 10 mg de monacoline K ne devraient pas faire référence au cholestérol (car trop peu pour avoir des effets et pourtant c’est la dose validée par l’EFSA …) et que ceux en contenant plus de 10 mg devraient obtenir le statut de médicament et non plus de complément alimentaire.

Trop ou trop peu : la levure de riz rouge n’a décidément pas les faveurs du magazine. Une tentative de destruction massive envers les alternatives naturelles au traitement du cholestérol. Une attaque contre les compléments alimentaires pour les ramener dans le giron du médicament. Il faut comprendre que les statines de synthèse représentent une manne commerciale énorme. Les seuils à partir desquels on estime  que l’on « a du cholestérol » ont été revus à la baisse il y a quelques mois, créant ainsi encore plus de patients potentiels  pour l’industrie pharmaceutique. Cela tombe à point nommé car les profits issus des médicaments anti-cholestérol commençaient, pour la première fois, à baisser…  L’attrait de plus en plus marqué des consommateurs pour la phytothérapie devait commencer à sérieusement déranger les laboratoires pharmaceutiques à qui ce créneau du marché échappe pour l’instant …. Les médecins et pharmaciens savent pourtant bien les effets indésirables des statines de synthèse contenues dans les médicaments.

Dame Nature a vraiment du souci à se faire !

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

Quelles solutions contre mon cholestérol ?

La levure de Riz Rouge en 5 points : article rédigé par Synadiet, Syndicat National des Compléments Alimentaires

Entry filed under: Actualités Natucert, Bien-Etre. Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .

Les bienfaits d’une alimentation riche en fibres La Levure de Riz Rouge en 5 points

2 commentaires Add your own

  • 1. GILBERT gilles  |  14 février 2013 à 10:31

    depuis 9 mois j’utilise la levure de riz rouge a raison de 2 gellules de 300mg titree a 0,4%de monascus purpur eus auparavant j’utilisai du crestor 5mg j’avais des douleurs dans les articulations a l’arret de ce produit mon taux de cholesterols etait de 2;62 mg par litre aujourd’hui 1,82mg par litres alors les critiques de cette revue sont a douter le probleme est ailleurs les labo pharmaceutiques voient d’un mauvais oeil ce produit car il gagnent beaucoup d’argent avec leur mollecule cela les genent et les praticiens preferent donner de la chimie a leurs patients c’est beaucoup plus juteux et au diable les contre indications par ailleurs les normes changent auparavant la norme cholesterol etait de 2;2mg maxi aujourdui 2mg il faut bien vendre des boites

    Répondre
    • 2. natucert  |  2 avril 2013 à 1:31

      La levure de riz rouge est très efficace sur la réduction du taux de cholestérol et des triglycérides. Il s’agit d’une statine naturelle, à la différence des statines de synthèse, comme dans Crestor. Les statines, naturelles ou de synthèse, entraînent souvent des douleurs articulaires et ont tendance à diminuer le taux de coenzyme Q10 dans l’organisme, une molécule énergétique. D’où l’intérêt de consommer, simultanément à la levure de riz rouge, du coenzyme Q10, pour compenser sa baisse et pour éviter les douleurs articulaires. Notre formule CHOLESTEROL contient à la fois de la levure de riz rouge et du coenzyme microencapsulé, pour ne pas avoir à multiplier les prises dans la journée : 1 seule gélule par jour suffit.
      Précaution à prendre : ne pas consommer en même temps un médicament hypolipémiant et de la levure de riz rouge. C’est soit l’un, soit l’autre.

      Cordialement,
      L’équipe Natucert

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

novembre 2012
L M M J V S D
« Sep   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Most Recent Posts


%d blogueurs aiment cette page :